Blog

Le niveau de DAS max acceptable en France !

Le niveau de DAS max acceptable en France  !

Les dangereuses conséquences de l’usage quotidien d’un Smartphone fait l'objet d'une constante inquiétude. La vigilance est de mise, le niveau de rayonnement des portables a été mis sous surveillance, notamment en France. 

Ces rayonnements ont été réglementés par l’indice DAS. Découvrez qu'est-ce que le DAS, et quelle est sa limite maximale en France. Explications.

Qu'est-ce que le DAS ?

Le DAS (le débit d'absorption spécifique) est l'indice permettant de faire le calcul exact de la puissance du flux d'énergie émis par les ondes que les utilisateurs de smartphone absorbent,  quand celui-ci atteint sa puissance maximale de fonctionnement. En d'autres mots, cet indice sert à mesurer l'exposition optimale que la personne peut subir durant l'usage de son portable. Et pour effectuer correctement cette mesure, une procédure standard et des normes à respecter ont été mises en oeuvre. 

L'unité de mesure de cet indice est le W/kg (watt par kilogramme), et la norme impose qu'il ne devra en aucun cas excéder les 2W/kg notamment, pour le corps et la tête de la personne. Cette limite fixée n'a pas été établie approximativement car c'est un seuil choisi d'une façon pointilleuse et responsable, et avec une grande marge d'erreur, ce qui permet au consommateur du téléphone de profiter pleinement de son écran, tout en évitant les méfaits des ondes électromagnétiques, comme les migraines, l'anxiété, l'inflammation des tissus, ainsi que plein d'autres symptômes dangereux. 

 niveau de DAS max acceptable en France

Ainsi, la plupart des Smartphones qui sont disponibles sur le grand marché français ont un DAS en dessous des 2 W/kg, et ce, quelle ques soit la marque du téléphone.  

Il existe trois types de DAS, à savoir : 

  • le « DAS tête » ;
  • le « DAS tronc » ;
  • le « DAS membre ».

Quelles sont les valeurs maximales pour le DAS en France ?

Les terminaux radioélectriques ne doivent pas dépasser les valeurs de DAS limites. Ces niveaux sont instaurés par les recommandations  européennes. Ils ont été repris dans la réglementation française le 8 octobre 2003 fixant ainsi toutes les spécifications techniques qui peuvent être appliquées aux équipements radioélectriques, notamment les téléphones.

Ces valeurs limites proviennent des nombreuses recherches de la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants. L’ICNIRP assure de nos jours une surveillance continue des avancées scientifiques et a mis à jour ses recommandations, récemment en mars 2020. Les valeurs maximales pour le DAS restent les mêmes, donc 2W/kg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *